Isoler son habitaion c'est économiser !

Une isolation performante est primordiale pour obtenir une maison économe en énergie. Elle permet de s’affranchir d’importantes dépenses de chauffage et de climatisation.

En isolant votre logement, vous faites un geste pour l’environ- nement car, en réduisant votre facteur énergétique, vous limitez vos émissions de gaz à effet de serre et préservez des ressources.

N’oubliez pas la ventilation. Un bon renouvellement d’air est essentiel pour vivre dans une maison saine.


Toit, murs, fenêtres


Dans une maison non isolée, une grande partie de la chaleur peut s’échapper par le toit, les murs et les fenêtres. Il est donc important d’apporter une attention particulière à ces éléments de construction.

Le schéma ci-dessous montre l’importance et la localisation des pertes de chaleur.


Isolation du toit


Quandonsaitque25à30%des pertes thermiques d’une maison peuvent provenir du toit, il est primordial d’y accorder une importance toute particulière.

Les techniques seront différentes selon que les combles sont perdues (isolation sur le plancher), aménageables (isolation entre les chevrons) ou habitables (iso- lation au-dessus des chevrons).

Il existe plusieurs produits sur le marché laine minérale, laine de bois, ouate de cellulose, chanvre... Vérifiez bien leurs performances avant de choisir et conformez-

vous aux produits certifiés (ACERMI).


Isolation des murs


L’isolation peut se faire par l’intérieur ou par l’extérieur :

Par l’intérieur : cette solution n’est pas la plus performante même si la pose semble plus aisée. Elle doit cependant être réalisée par un professionnel pour éviter tous les désagréments futurs (ponts thermiques...).

Par l’extérieur : cette solution est nettement plus efficace et offre un large choix de produits. Elle permet de plus un très bon confort en hiver comme en été au sein de l’habitat.


L’isolation à réaliser va dépendre du matériau composant le mur :

Les monomurs, constitués de blocs de 40 cm d’épaisseur (au plus) qui isolent et régulent naturellement l’humidité du bâtiment été comme hiver, ne nécessitent pas d’isolation supplémentaire.

Les murs à ossatures bois ont une isolation intégrée.

Les murs en béton ou en parpaings nécessitent une isolation rapportée :

- le béton coulé sur armature métallique est avantageux en termes de prix mais nécessite une isolation rapportée par l’intérieur ou par l’extérieur si celle-ci n’est pas intégrée ;

- les blocs creux de béton ou parpaings. Ils intègrent parfois un isolant, sinon ils nécessitent un doublage.


Fenêtres

La performance thermique d’une paroi vitrée dépend de la nature de la menuiserie, des performances du vitrage et de la qualité de la mise en œuvre de la fenêtre.

Mais la nature des fermetures (volets, persiennes) intervient également. En effet, elles peuvent réduire les déperditions, particulièrement la nuit. Enfin, les protections sont très efficaces pour limiter la température intéreure en été. N’oubliez donc pas de prévoir des volets que ce soit du double ou du triple vitrage et de les fermer dès que la nuit est tombée, vous ferez de sérieuses économies de chauffage en hiver.


Choisir un bon isolant

Quelles sont les qualités d’un bon isolant ?

Conductivité thermique et épaisseur du matériau sont les premiers éléments à prendre en compte. La résistance thermique d’un isolant est d’autant plus élevée que son épaisseur est grande et que son coefficient de conductivité est faible.


Pour bien choisir un isolant

Il faut avant tout :

- Prendre en compte la résistance thermique, plus R est important, plus le produit est isolant.

- Choisir des produits certifiés. ACERMI : pour les produits isolants.

La certification ACERMI des isolants complète le marquage CE de ces produits qui est obligatoire depuis mars 2003.

Toutes les caractéristiques déclarées sont certifiées : elles sont a minima la resistance thermique avec la conductivité thermique, le comportement à l’eau, le comportement mécanique (et, selon les cas, la réaction au feu).

NF, CSTBAT : pour les produits d’isolation (matériaux d’isolation tels que le béton cellulaire ou le monomur).

La résistance thermique du mur y compris le joint est évaluée et certifiée.Ces certifications comprennent les caractéristiques d’aptitude à l’emploi selon l’application dans l’ouvrage.

Attention : une isolation doit toujours être associée à une ventilation bien réalisée qui peut être naturelle ou assistée mécaniquement (Ventilation mécanique contrôlée (VMC) hygroréglable, double flux...).


Pour aller plus loin :

Les techniques d’isolation des parois vitrées

http://www2.ademe.fr/servlet/KBaseShow?sort=- 1&cid=96&m=3&catid=15037

Rubrique bâtiment du site : www.ademe.fr

Les textes réglementaires liés au bâtiment (RT 2012...)

http://www2.ademe.fr/servlet/KBaseShow?sort=- 1&cid=96&m=3&catid=15027

Les économies d’énergie dans le bâtiment : www.rt-batiment.fr

Retrouvez l’ensemble des dispositifs pour améliorer la performance énergétique :

CSTB : www.cstb.fr

Centre Scientifique et Technique du Bâtiment

ACERMI : www.acermi.com

Association pour la Certification des Matériaux Isolants

www.legifrance.gouv.fr

Anah : www.anah.fr

Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat

Informations sur les subventions offertes pour la rénovation ou l’installation de votre chauffage



Les informations de cet article proviennent de l’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) www2.ademe.fr

Extraits : http://ecocitoyens.ademe.fr/mon-habitation/construire/isolation

création de site internet avec : www.quomodo.com