page 7/1/14un super-cocktail de 6 molécules végétales détruit des cellules cancéreuses du sein

un mélange de substances extraites du curcuma, du soja, du chou, de la spiruline, du raisin, de l’oignon tue des cellules du cancer du sein, sans toxicité pour les cellules normales.

6 molécules extraites de fruits, légumes, épices, algues, seraient particulièrement efficaces pour détruire des cellules cancéreuses du sein, à condition d’être administrées ensemble. Ces résultats font l’objet d’un article de recherche dans l’édition de novembre 2013 de “Journal of Cancer”.

Le cancer du sein est le premier cancer touchant les femmes en France. La chimiothérapie et la radiothérapie posent des problèmes, en raison de l’apparition de résistances et de leurs effets toxiques.

C’est pourquoi des thérapies alternatives, permettant des traitements à la fois sains et efficaces, rencontrent un intérêt grandissant.

Dans cette étude américaine, les chercheurs ont testé 6 molécules trouvées dans des aliments et connues pour leurs effets pro-apoptotiques, c’est-à-dire qui favorisent la mort des cellules cancéreuses :

- la curcumine du curcuma, qui inhibe la croissance des tumeurs et les métastases. Le curcuma est aussi connu pour ses propriétés anti-inflammatoires.

- une isoflavone du soja : la génistine.

- l’indole-3-carbinol des crucifères (famille des choux), qui inhibe la carcinogenèse en protégeant les cellules du stress oxydatif.

- la C-phycocyanine de la spiruline.

- le resveratrol du raisin, qui inhibe la prolifération des cellules cancéreuses en favorisant l’arrêt du cycle cellulaire.

- la quercétine, un flavonoïde des fruits, légumes et du thé.

Les chercheurs ont donné ces 6 molécules, individuellement ou combinées, à des cellules du cancer du sein et des cellules normales. Dès le deuxième jour d’exposition des cellules cancéreuses à ce cocktail, la prolifération a diminué de manière significative, entraînant une réduction de 80 % de la croissance cellulaire au 6e jour.

Chez les cellules contrôles, qui n’avaient pas été exposées à ce mélange, il n’y a pas eu de réduction de la prolifération cellulaire. Les molécules ont eu un effet plus grand combinées qu’individuellement : elles fonctionneraient donc ensemble.

La morphologie des cellules cancéreuses s’est modifiée et montrait des signes d’apoptose dès le premier jour de traitement. La combinaison des 6 molécules a aussi eu un effet sur la migration des cellules cancéreuses.

Enfin, le super-cocktail a réduit l’expression de différents facteurs comme Bcl-2 (un anti-apoptotique) ou CD44 (un facteur qui induit les métastases). Il a eu aussi des effets intéressants sur la protéine p53, qui contrôle la croissance des cellules. L’expression de p53 est altérée chez les cellules cancéreuses, mais la protéine peut aussi exister sous une forme mutée, ce qui l’empêche d’exercer sa fonction. Ici, la combinaison des 6 molécules a réduit l’expression de la forme mutée de p53 dans les cellules métastatiques.

En conclusion, ces résultats suggèrent que le traitement de cellules cancéreuses avec ces 6 molécules combinées réduit la prolifération cellulaire, la motilité des cellules, l’invasion et induit l’apoptose.

Marie-Céline JACQuiEr

Extraits : http://www.lanutrition.fr/les-news/un-super-cocktail-de- 6-molecules-vegetales-detruit-des-cellules-cancereuses-du-sein.html
(La prévention par l’alimentation n’exclut pas la consultation d’un médecin)
création de site internet avec : www.quomodo.com